Réalités et représentation de la violence en postcolonies-LIVRE PUBLIE AVEC LE SOUTIEN DE LA « YVONNE ARNOULT CHAIR » TULANE UNIVERSITY, NEW ORLEANS-USA


  • Coordination éditoriale de : Victorien LAVOU ZOUNGBO
  • Coordination éditoriale de : Jean-Godefroy BIDIMA
  • ISBN ou ISSN : 9782354120429
  • Prix : 25.00 €
  • Disponibilté : En stock
  • Collection : Etudes
  • Thème : Langages, Linguistique


  • La question de la violence mobilise un grand nombre d’études dans les recherches postcoloniales. Trois orientations se dégagent au moins. D’une part, il est question le plus souvent d’approches psychologiques analysant comment se constituent des subjectivités en postcolonies et, d’autre part, la deuxième tendance se cantonne à des vues purement politiques assorties d’une condamnation morale de la violence ( la cible visée dans ce cas étant l’Etat) et enfin, il est devenu un lieu commun de fustiger la violence coloniale et son substitut actuel la mondialisation. Ces approches ne soulignent pas assez le rôle structurant de la violence dans le déroulement de l’histoire des peuples en général et celle des peuples postcoloniaux en particulier. A quelles conditions la violence accouche-t-elle, à sa manière, les Histoires postcoloniales? Telle est la question fondamentale qui guidera ce livre. L’orientation cruciale de cet examen est de se placer à l’intersection des Représentations, des Pratiques et des Institutions afin de sonder comment les subjectivités et les communautés postcoloniales vivent de profondes transformations du fait de la violence.